[#19] Monty - "I quit mon job de consultante pour la couture"


reconversion professionnelle

Pendant mes études, j’ai suivi un parcours généraliste pour ne me fermer aucune porte. Du coup, j’ai eu du mal à choisir un métier spécifique. J’ai commencé dans une SSII dans laquelle je suis restée 2 ans. Je me disais que je ne trouverais pas mieux ailleurs.


Mais je regardais les gens monter les escalators de la Défense. Je me posais des questions existentielles comme : “Mais pourquoi on fait tout ça…?” Puis j’ai intégré un cabinet de conseil, et un grand groupe d’assurance. Pendant cette période de quelques années, j’ai énormément appris auprès de personnes très inspirantes, et mon travail était apprécié.

Mais les questionnements sur mon travail et ma contribution prenaient de plus en plus le dessus. La perte - voire l’absence - de sens et l’ennui étaient quotidiens. J’allais au travail en pleurant. Faire des choses qui ne me parlaient pas me coûtait de plus en plus.

C’est à ce moment que j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel et à la méditation. Je me demandais: “Quelle est ma mission, pourquoi suis-je sur Terre, quelle va être ma contribution ?”. Je ne voyais pas ce que j’apportais ni le sens de ce que je faisais. Et là, j’ai découvert la couture.


Faire de mes mains me plaisait. J’ai donc commencé à apprendre dans mon coin avant de suivre des cours du soir. L’idée de créer mes propres patrons est venue naturellement. Et il y a eu les attentats de 2015. Un déclic s’est opéré dans ma

tête : je me suis promis d’essayer de réaliser ce rêve et de tenter la reconversion pour n'avoir aucun regret.


J’ai postulé à l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne (IFM) et dans la maison de mode que je voulais. J’ai été prise aux deux ! Là encore, j’ai appris énormément. Mais je n’avais qu’une hâte, fuir le monde de la mode et sa culture, à l’opposé de mes valeurs. J’ai failli tout abandonner à six mois de la fin.

Mais j’ai tenu et j’ai obtenu mon diplôme ! Et il y a un an, j’ai enfin décidé de lancer le projet Ose Patterns. Je propose des patrons de couture. J’accompagne mes clientes dans la réalisation du vêtement qu’elles ont choisi de A à Z, grâce à un livret explicatif et une vidéo. C’est du DIY !

Je dis “j’ai enfin” [décidé de lancer mon projet] car j’ai longtemps hésité… J’ai vraiment avancé à petits pas ! Le changement radical de vie du jour au lendemain, ce n’était pas pour moi. J’ai eu besoin de prendre mon temps pour mûrir mon projet.


En osant coudre des projets de plus en plus complexes, j’ai osé prendre des risques dans mon propre parcours. Et c’est précisément ce mécanisme que je souhaite transmettre à mes clientes ! Si tu oses sortir de ta zone de confort en couture, alors tu es capable de le faire dans d’autres domaines de ta vie.

Aujourd’hui, je m’amuse beaucoup dans mon projet. Je crée, je fais de mes mains. J’ai même lancé un podcast qui s’appelle Ose Toujours - toujours sur cette thématique de “sortir de sa zone de confort”... Et surtout, je continue à apprendre.