[#31] - Jeanne "I quit l’idée d’un V.I.E. à San Francisco pour devenir coach et créer Wake Up"


reconversion professionnelle

« A la suite d’une école de commerce et d’un cursus en géopolitique, j’ai fait mon mémoire sur la transition écologique en Chine, et ça m’a permis de me rendre compte qu’elle n’aurait pas lieu si nous ne changions pas profondément en tant que consommateur. C’est pour ça que j’ai rejoint Total. J’étais en RSE, en contact avec un réseau de startups, que l’on finançait.

Mais j’ai enfilé un masque social. Cette personne qui travaille à la Défense, dans une grande entreprise… ça sonnait faux, ça n’était pas moi. Ca me fatiguait de travailler parmi des “pingouins dans leur costards”, pour qui la personnalité était bien cachée et avait du mal à s'exprimer. Et puis les gens se tiraient dans les pattes sans arrêt.

En parallèle, mes stages et mes jobs m’ont montré que certains seniors ayant pris le “mauvais chemin” se retrouvaient au placard, dans leur bureau aseptisé, en silence... J’ai pensé : “Est-ce qu’à 35 ans, je risque de me retrouver au placard aussi ?” En plus, je ne supportais plus la hiérarchie pyramidale. Alors un jour, je me suis dit : “Ok, il faut que je parte !


En parallèle, l’histoire de ma vie, tant familiale qu’en termes de santé, a entraîné le fait que j'ai toujours été accompagnée : psychanalyste, coach, thérapeute... Pendant mes études, j’ai fait un voyage à Bali. Je suis allée prier avec un guide dans un temple. J’ai eu un déclic, les pores de ma peau se sont ouverts, et j’ai explosé en larmes. Le guide m’a dit : “Tu as un truc avec le spirituel, tu es hypersensible... Réveille-toi !”.


J’ai alors commencé à lire, et j’ai eu la sensation d’être connectée à plus grand que moi. J’ai fait du coaching, de la médecine alternative, du développement personnel... Après avoir quitté Total, j’ai alors trouvé un V.I.E. à San Francisco. Entre temps le confinement est tombé. J'en ai profité pour regarder des conférences sur la puissance intérieure de l’être humain, sur le développement personnel...

Je me suis dit : “Ok, je fais quoi ?”. J’avais deux options : partir en VIE à San Francisco, ou lancer truc… mais je n’avais aucune idée de quoi ! Lors d’un rendez-vous de numérologie, on m’a dit : “Tu es connectée au spirituel, tu vas faire un job unique”. Et cet été, j’ai fait une retraite spirituelle avec une Chaman, qui m’a dit : “Je sens que tu dois partir en voyage… et seule”.

J’ai décidé de faire confiance à tous ces signes… et en septembre 2020, j’ai dit non au V.I.E. à San Francisco ! J’ai alors fait plusieurs coachings. Et lors d’une session, j’ai demandé à une coach : “Je veux que tu m’apprennes à devenir comme toi”. Et depuis, je passe des steps, j’expérimente des choses, je fais un gros nettoyage de fond… Et je vois enfin la lumière !


En 2021, j’ai créé Le programme Wake Up. C'est le voyage intérieur que j'ai pu expérimenter et que je transmets. Un puissant coaching qui aborde l'humain dans sa globalité (neurosciences, physique quantique, développement personnel...) et lui redonne sa puissance et son autonomie. J'ai développé une connaissance très fine de qui je suis et de l'être humain que l'on est tous. Hélas, ça n’est pas le cas de la majorité, car on ne nous a jamais expliqué !

Nous sommes trop liés à la tête, à l’égo et au mental : cela mène à des burn out, des dépressions, des accidents… On crée des dépendances dont on n’a même plus conscience - affectives, grignotage, cigarette, alcool… - simplement parce qu'on n’est plus capable de supporter certaines émotions. C'est une manière de les refouler. Mais à un moment de notre vie, ça coince !

Pourtant, l’être humain est un outil hyper puissant ! Wake up, c’est cette petite voix qui te dit : “Il y a un truc qui cloche, il y a un truc que je n’ai pas capté, ça n’est pas possible, la vie ne peut pas se résumer à ça !”. Mais tu peux te faire aider, comme ce que j’ai fait... et wow, merci ! Le dénominateur commun de ta vie c'est toi : relations, job, amour... Si tu sais qui tu es profondément, tu sais ce que tu fais et pourquoi tu le fais. C'est la clé. »