Lecture [#1] - Sorcières, de Mona Chollet

Dans Sorcières, Mona Chollet examine la vision du monde que la traque aux sorcières a servi à promouvoir, et ce qu’il en reste dans nos préjugés et nos représentations actuelles.


Féminisme

Extraits :


« On est toujours en train de chercher le sens de la vie, celui de notre existence, et pourquoi et comment et où vais-je et que suis-je et que vais-je devenir, alors si on peut s’accrocher à deux trois trucs qui nous rassurent (...) en cours de route, pourquoi cracher dans la soupe ? »


« L’autonomie (...) ne signifie pas l’absence de liens, mais la possibilité de nouer des liens qui respectent notre intégrité, notre libre arbitre, qui favorisent notre épanouissement au lieu de l’entraver, et cela quel que soit notre mode de vie (...). »


« Refuser de vous sacrifier, ou vouloir poursuivre vos propres buts, vous attire une réprobation immédiate. Si votre rébellion intervient dans le cadre professionnel, on vous accusera d’être prétentieuse, individualiste, carriériste, d’avoir la grosse tête. »


« Si vous vous donnez la priorité, vous pourrez emprunter des chemins incroyables. Bien sûr, les gens vous traiteront d’égoïste. Mais non. Vous avez des capacités. Vous avez des rêves. »


« Lui si cultivé, si curieux, il a été obligé de faire des études commerciales pour lesquelles pour lesquelles il n’avait aucune disposition. Par la suite, il a très bien gagné sa vie, mais (...) rien n’a pu dissiper ce regret, la souffrance de ces talents inemployés. »


« Evidemment, le temps qui passe prête le flanc aux malheurs, aux déceptions et aux regrets. (...) Mais il augmente aussi le recul, et avec lui la marge de manoeuvre, la capacité à se mouvoir dans sa propre existence. »


« Il m’a fallu du temps pour comprendre que l’intelligence n’est pas une qualité absolue, mais qu’elle peut connaître des variations spectaculaires en fonction des contextes dans lesquels nous nous trouvons et des personnes que nous avons en face de nous. »


« D’une manière générale en vieillissant, je vois de mieux en mieux les limites, les angles morts, les faiblesses de ceux qui me prennent de haut. Je conteste (...) à la fois la valeur absolue de ma stupidité face à eux et la valeur absolue de leur intelligence face à moi. »


« En somme les émotions ne nous égarent pas toujours : parfois, au contraire, quand nous les écoutons, elles nous sauvent. »