Lecture [#11] - Tu fais quoi dans la vie ? Le manifeste de Ticket for Change

Un manifeste de 70 pages, lu en une heure, qui a le pouvoir d’influencer toute une vie. Un plaidoyer pour répondre à la quête de sens généralisée et provoquer des déclics.


Les co-fondateurs de Ticket for change, Joséphine et Matthieu, y partagent des pistes concrètes et de nombreux exemples pour transformer sa vie professionnelle en carrière à impact, quel que soit son âge, son parcours et son métier.


Coup de cœur i.quit !

reconversion

« J’ai très vite pris conscience de la chance que j’ai eue. Je veux que mon travail contribue à construire une société plus juste et plus respectueuse des êtres humains et de l’environnement. »


« Selon une étude, 94% des Français ont envie de contribuer à résoudre des problèmes par leur travail. Mais seulement 20% le font, et seulement 6% par leur travail. Le problème se situe donc au niveau du passage à l’action. »


« Nous passons 80 000 heures de notre vie à travailler. Et vous, qu’allez-vous en faire ? »


« 26 personnes détiennent de nos jours autant d’argent que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Ces 26 individus possèdent autant que 3 800 000 000 personnes ! »


« A chacun et chacune de se poser la question : est-ce que je contribue activement à construire la société dans laquelle j’aspire à vivre ? »


« Je ressentais une véritable indignation lorsque l’on nous enseignait en cours que “l’objectif d’une entreprise est de maximiser la valeur pour ses actionnaires à court terme” ! Avec les conséquences sociales et environnementales que cela comporte. »


« Une autre voie pour changer le monde est de s’engager par ce que nous faisons au quotidien, au coeur de notre activité professionnelle. Pas à sa périphérie. Notre travail est probablement l’un des plus grands leviers à notre disposition pour contribuer à changer les choses. »


« Il est possible de vivre de son engagement, d’être rémunéré pour faire avancer les choses dans le bon sens, de construire sa vie professionnelle autour de l’impact que nous souhaitons avoir. Il est possible de mettre l’engagement au coeur de nos vies. »


« Qu’est-ce que je vais raconter à mes enfants sur mes contributions au monde ? »


« Il n’y a rien de plus épanouissant que de mettre ses talents au service de causes qui nous dépassent. De savoir pour quoi nous nous levons le matin. De sentir que nous sommes à la bonne place, que nous sommes utiles et que nous faisons la

différence. »


« S’engager rend heureux. Le faire au coeur de son travail, pendant 80 000 heures, est une incroyable chance de se donner la chance de l’être ! »


« Nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes avec la même pensée que celle que nous avons utilisée lorsque nous les avons créés” » - Albert Einstein


« Dès le plus jeune âge, notre système éducatif ne nous invite pas suffisamment à identifier nos talents et les mettre au service des enjeux de société. Héritier de la révolution industrielle, ce système est basé sur la normalisation des individus. Or, dans un monde en changement permanent, l’éducation devrait donner à chacun des clés pour comprendre la complexité du monde, aider à révéler notre singularité, et nous permettre d’explorer ce que l’on veut faire de notre vie. »


« Les choix d’orientation se font trop souvent par défaut, en fonction du salaire, du prestige, de la sécurité, de ce que fait l’entourage, ou encore du coût des études. Et non des talents, des envies personnelles, et de l’impact positif pour la société. »


« La conception traditionnelle de la réussite, fondée sur l’argent, le pouvoir, le statut peut être dépassée. Quid de valoriser aussi l’utilité sociétale et l’épanouissement ? »


« Tous les métiers existant aujourd’hui, dans tous les secteurs d’activité, doivent prendre en compte les enjeux de la transition écologique et sociale. »


« Voici une triste réalité. Il y a souvent une corrélation inverse entre rémunération et utilité sociétale. (…) Les métiers les plus payés sont très souvent au service d’intérêts privés, dans des secteurs souvent destructeurs de la planète - traders, publicitaires… »


« Quels sont les autres avantages et formes de rémunération que le salaire qui ont de la valeur pour vous ? La fierté de contribuer à faire avancer la société, une autonomie et une flexibilité dans vos missions, une équipe qui partage et incarne les mêmes valeurs… »


« Au niveau international, 77% des entreprises sont conscientes qu’elles doivent intégrer la RSE dans leurs pratiques… mais seules 18% d’entre elles déclarent avoir mis ce sujet au coeur de leurs préoccupations stratégiques. »


« Selon la théorie du point de bascule, ce sont des minorités actives qui permettent de produire de grands changements : les idées, les messages, les comportements, les produits se propagent exactement comme des épidémies. »


« Pour avoir un impact durable, il faut tenir dans la durée. (…) Prendre soi est absolument essentiel pour prendre soin des autres et de la planète. »


« Quels sont les individus dont les parcours et engagements vous inspirent ? Quels sont leurs points communs ? Ces-derniers disent beaucoup de la voie que vous pourriez avoir envie de suivre. »


« Je me suis posé deux questions : quel monde je souhaite voir ? Est-ce que j’y participe aujourd’hui ? De répondre non à la deuxième question m’a fait démissionner. »


« Nommez vos domaines d’excellences, vos talents, vos dons, vos atouts, vos forces. Trouvez ce que vous faites facilement et ce que les autres vous reconnaissent. (…) Découvrez comment vous allez pouvoir faire la différence. »


« Parlez-en aussi régulièrement autour de vous. Avec les gens en qui vous avez confiance et qui portent un regard positif sur ces questionnements. »


« Ce qui m’a aidé à sauter le pas (…) c’est ce sentiment de responsabilité : le fait de me dire que si je ne le faisais pas, qui le fera ? C’est la prise de conscience que je n’avais au final pas grand chose à perdre et potentiellement beaucoup à gagner. »


« C’est quoi, pour vous, réussir votre vie en général ? Et réussir votre vie professionnelle en particulier ? A quoi avez-vous envie de consacrer votre temps de travail ? Qu’est-ce qui vous rendra vraiment fier ? »


« La fierté de parler de ce que nous faisons de nos journées. Cela n’a pas de prix. »


« Si l’on a le privilège de pouvoir choisir ce que nous voulons faire, nous avons la responsabilité d’utiliser les heures que nous passons à travailler pour construire un monde souhaitable. »